Tout savoir sur Matt Houston

Né en 1977, Matt Houston, de son vrai nom Mathieu, a vu sa vie bercée par la musique depuis les premiers battements de son cœur en Guadeloupe, où il a remporté son premier concours de chant à l’âge tendre de six ans. Orphelin de mère, c’est la musique qui a pris ce rôle nourricier dans son existence. À l’adolescence, après avoir cultivé ses talents de musicien en s’adonnant au piano et à la guitare, Matt décide de se lancer dans l’aventure de la musique en solo, à l’âge de 16 ans.

Les débuts prometteurs d’un artiste r&b

Son premier album « Matt », bien que considéré par beaucoup comme l’un de ses meilleurs opus, n’a pas rencontré le succès immédiat lors de sa sortie en 1999. Le R&B était encore un genre méconnu en France, et il a fallu que Matt défende son album dans les radios « underground » pendant des semaines avant que le single « 12/0013 » avec Def Bond ne lui ouvre les portes du succès.

C’est avec « R&B de rue » en 2001 que Matt Houston a véritablement explosé sur la scène musicale. L’album est devenu disque de platine, et le single homonyme a été vendu à plus de 700 000 exemplaires. Cette réussite lui a valu une Victoire de la Musique, une reconnaissance majeure dans le monde artistique français.

L’album « Chant de bataille » sorti en 2004 confirme son talent et son influence, devenant disque d’or et disponible sur le site https://www.matthouston.fr. Le titre « Phoenix 2006 » sorti en 2006, malgré des frictions avec sa maison de disque Barclay, montre l’empressement de Matt à expérimenter et à collaborer.

La diversité artistique de Matt Houston

Le talent de Matt Houston ne se limite pas à son rôle de chanteur. Sa curiosité et sa passion pour la musique l’ont amené à devenir un auteur-compositeur-interprète polyvalent, appelé à collaborer avec une variété d’artistes tels que Lord Kossity, Kery James et Amel Bent. Sa facilité à composer pour différents genres musicaux, du R&B au Hip Hop en passant par le zouk, les sons latinos ou électro, a marqué l’industrie.

Avec l’évolution du paysage musical, Matt Houston a également su s’adapter. Par exemple, après le succès du titre « I wanna chat », qui a servi de générique pour « Secret Story », il a su s’imposer dans le milieu de la musique électro avec la création de son concept Hot.Chick, un groupe féminin affirmé et puissant.