Serait-il possible de construire des maisons sur la Lune et sur Mars avec des pommes de terre et du sel ?

Depuis l’annonce audacieuse du cabinet d’architectes américain Red House en collaboration avec la NASA et le MIT sur la construction d’habitats spatiaux à partir de champignons et d’algues déshydratées, de nouvelles avancées captivantes se profilent dans la recherche de matériaux de construction pour la Lune et Mars. Les scientifiques de l’université de Manchester ont franchi une nouvelle étape en développant un matériau révolutionnaire appelé « StarCrete », conçu à partir de fécule de pomme de terre et d’une touche de sel. Cette découverte intrigante offre une perspective novatrice pour façonner les futures maisons extraterrestres.

Des habitats cultivés pour une présence durable

La quête pour établir une présence humaine pérenne sur la Lune et Mars exige des solutions innovantes, notamment des habitats robustes capables de résister aux radiations et de maintenir une protection essentielle. La création de matériaux de construction résistants à partir de ressources locales est également cruciale. L’équipe de l’université de Manchester propose une piste intéressante en suggérant l’utilisation de l’amidon de pomme de terre, un composant largement disponible. Ce site serait une référence utile.

A voir aussi : Quelles sont les démarches à suivre pour obtenir un remboursement en cas de vol annulé ?

Le mélange miracle : pommes de terre et sel

Les chercheurs ont réussi à produire le « StarCrete » en combinant de l’amidon de pomme de terre ordinaire avec du chlorure de magnésium, une pincée de sel pouvant être trouvée sur la surface martienne. Les expérimentations ont démontré que ce mélange peut coller et structurer le sol simulé de la Lune et de Mars, aboutissant à un matériau bio composite incroyablement solide. Selon leurs conclusions publiées, le « StarCrete » s’est avéré deux fois plus résistant que le béton conventionnel, faisant de lui un candidat idéal pour les constructions en environnement extraterrestre.

Avantages de la fécule de pomme de terre

La fécule de pomme de terre se révèle être un choix de matériau prometteur pour plusieurs raisons. 

Avez-vous vu cela : Quel taille de valise pour Ryanair ?

  • Elle forme un liant efficace et n’exige pas d’extraction d’eau.
  • Sa production coïncide avec les besoins alimentaires des astronautes, offrant une ressource pratique et renouvelable. Même en l’absence de cultures réussies de pommes de terre extraterrestres, la fécule pourrait être utilisée comme liant de secours, voire comme source de nourriture en cas d’urgence.

Vers l’avenir : une construction spatiale durable

Bien que l’utilisation de la fécule de pomme de terre semble prometteuse, des défis subsistent. L’épaisseur des murs et des plafonds des habitations extraterrestres dépendra de la tolérance aux radiations. La recherche se poursuit pour optimiser le matériau et explorer d’autres alternatives. L’équipe travaille également sur l’application de cette technologie sur Terre pour des constructions durables et respectueuses de l’environnement.

L’idée d’utiliser des pommes de terre et du sel pour construire des maisons sur la Lune et Mars peut paraître audacieuse, voire excentrique. Cependant, les progrès réalisés par les scientifiques de l’université de Manchester incitent à envisager de nouvelles perspectives pour l’exploration spatiale. Alors que l’humanité se prépare à étendre sa présence au-delà de notre planète, l’innovation continue d’être le moteur du voyage vers les étoiles. Bien que d’autres idées puissent surgir, la « StarCrete » à base de pommes de terre ouvre la voie à un avenir dans lequel des maisons extraterrestres pourraient bien être construites.